Abbaye de St Papoul

Toutes les versions de cet article :

  • français

C’est le roi Louis le Pieux qui parle le premier de l’abbaye de st PAPOUL dans un texte de l’an 817. Mais il faut attendre le XIème siècle pour que la renommée de l’abbaye franchisse les frontières, essentiellement par les miracles attribués à Saint Béranger, un seigneur toulousain qui y termina sa vie dans la pénitence et la sainteté. En ce temps là, le monastère connaissait la richesse et la célébrité. La seigneurie de Villespy lui appartint un temps tandis qu’en 1234, l’abbé de Moissac lui confiait le monastère de Camprodon en Catalogne. Au début du XIVème siècle, un évêque, Bernard de la Tour, y fut nommé, transformant ainsi l’abbatiale en cathédrale. Les trente- quatre évêques qui allaient s’y succéder, dont sept furent des cardinaux, disent assez quelle fut l’importance du site. Quelques décennies plus tard, en 1361, les routiers aragonais, dangereuse bande de truands sans patrie et sans autre cause que la leur ou celle du plus offrant, s’emparèrent des lieux qui furent mis à sac. L’abbaye parvint cependant à se refaire une prospérité jusqu’à ce qu’elle soit à nouveau dévastée en 1595 par les armées protestantes. Se relevant fièrement des ses ruines, l’abbaye se construisit dans le courant des siècles suivants. La Révolution mit un terme à l’occupation épiscopale et le cloître devint une carrière comme beaucoup d’édifices religieux et civils de l’ancien Régime. Néanmoins, au XIXème siècle on entreprit de restaurer les lieux dans l’état où ils sont visibles de nos jours.

Le cloître Il date du début du XIVème siècle et est constitué par des arcades en plein cintres comportant colonnettes et chapiteaux accouplés. On notera l’emploi de la brique pour certaines colonnes et la richesse de la décoration des chapiteaux qui classe St PAPOUL parmi les grands cloîtres du sud ouest.

L’église Quatre travées avec doubleaux sur pilastres et voûte brisée donnent à l’église une impression de hauteur et d’espace. Le chevet de l’église en cul de four est orné à l’extérieur des chapiteaux superbes dus au talent du maître de Cabestany.

Il est également possible de visiter l’exposition permanente qui est consacrée à de très belles reproductions (moulages) de ses oeuvres dans l’ancien réfectoire des moines

Les liens :
 http://saintpapoul.free.fr/
 http://www.cathares.org


Cartographie :

Carte IGN Série orange 1/50.000° : 2245

Carte IGN France Grand Tourisme 1/250.000° :N° 114

Carte IGN Série verte 1/100.000° : N°64 (Toulouse-Albi)

Carte routière Michelin 1/200.000° : N° 82


RSS 2.0 [?]

Espace privé

Site réalisé avec SPIP

.